L’entretien des parties communes : un effort de tous les propriétaires

Dans les immeubles et autres copropriétés, l’entretien des parties communes à Paris relève de l’effort collectif de tous les propriétaires, résidents sont-ils ou locataires. Chacun doit participer financièrement par un paiement mensuel ou trimestriel, en fonction d’une quote-part de parties communes et les répartitions des charges comme prédéfinie dans le règlement de copropriété. Le calcul prévisionnel des charges de l’entretien des parties communes est calculé selon un budget voté en assemblée générale représenté par son syndic.

Pourquoi solliciter les services d’un syndic ?

Pour l’entretien et le nettoyage des parties communes d’un immeuble, il faut un effort quotidien. Spécialisé dans ce type de démarche, le syndic met en place la liste des besoins en termes de nettoyage et entretien, contacte des entreprises d’entretien d’immeuble afin de collecter des devis et aider les propriétaires à faire un choix du prestataire de services adéquat à leurs besoins ainsi qu’à leurs budgets.

Les répartitions des charges de copropriété

Les charges générales sont collectées pour couvrir toutes dépenses relatives à l’entretien, conservation et l’administration des parties communes de la copropriété.

Il s’agit plus exactement de 3 types de charges :

  • Les charges d’entretien : l’achat de produits d’entretien, la gestion des déchets, l’entretien des espaces verts…
  • Les charges de conservation : les petites et grosses réparations des locaux communs, des canalisations, escaliers, toitures…
  • Les charges d’administration : salaire du gardien, honoraires du syndic, taxes des ordures, frais de tenue des assemblées générales.

Les interventions d’entretien des parties communes

Le terme entretien des parties communes de la copropriété est un terme générique qui désigne, à la fois, les interventions quotidiennes comme un simple changement d’ampoule dans les escaliers de l’immeuble, le rafistolage d’une fuite mineur et les travaux les plus importants comme la réparation de la toiture ou bien la réparation de l’ascenseur. Pour tous ce qui est des interventions mineures de nettoyage et d’entretien des parties communes à Paris, le syndic a la liberté de prendre les initiatives sans autant revenir au propriétaire. Bien sûr dans les limites du budget prédéfini.
Par contre, les travaux de plus grande envergure, sont envisageables par une recommandation du syndic, mais pas sans le consentement de de l’assemblée générale des copropriétaires, qui soumet la demande à un vote.

Le choix de l’entreprise d’entretien des immeubles

L’organisation des assemblées générales ordinaires, qui se déroulent en général une fois par an, est dans le but de prendre les décisions nécessaires au bon fonctionnement des tâches du syndic, du gardien, du nettoyage et de l’entretien des parties communes de l’immeuble pour toute l’année à venir. Ceci en fixant et en collectant auprès des copropriétaires un budget prévisionnel, et en choisissant le prestataire de services, de la liste faite par le syndic, qui soit le mieux adapté aux besoins et au budget.